DEMAIN J’IRAI DIRE À LA MER (2013)

demain
j’irai dire à la mer
qu’elle ne m’a pas noyée
et j’irai déclarer à la marée montante
qu’elle ne m’a pas écrasée
et j’irai déclamer à la mer descendante
qu’elle ne m’a pas aspirée par les pieds comme dans trou d’évier
je dirai à l’horizon bleu
qu’il ne m’a pas chassée du paysage
et j’irai murmurer à tout ce vert feuillage
qu’il ne m’a pas bannie pas expulsée sinon de mes replis
 
mes ossatures craquaient
et je les promenais
à vélo le matin quand la brise était d’est
je souffrais mais c’était par pure politesse car si j’eusse exulté qu’auraient dit ou pensé
les voisins souffreteux ?
peut-être ne souffrais-je pas vraiment et peut-être avais-je seulement l’impression
que quelqu’un comme moi ne pouvait que souffrir
de solitude
de vide
de trop plein
de ratures
et je promenais à vélo mon ossature
dans un sentiment de plénitude
que j’osais à peine ressentir
la beauté étant inavouable
 
demain soir j’irai dire à la mer
tu ne m’as pas noyée tu m’as juste un peu inondée
et je dirai au ciel immense
merci de m’avoir abritée de mes vieux refrains parasites
sous tes nuages fantasmagoriques
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *